Connexion

Récupérer mon mot de passe

Concours Free Music Festival

Dim 11 Mai - 16:33 par Soss Mayo

Bonjour à tous.

Le festival Free Music vous propose de gagner une place pour le festival le jour où jouent les Offspring



Pour cela, répondez à la question:
Sur quelle scène joue Offspring au Free Music Festival ?

Les réponses sont à m'envoyer par MP avant le 1er juin, 23h59.

Le vainqueur sera tiré au sort parmi les bonnes …

Commentaires: 121

Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée


James Brown

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

James Brown

Message par Michelle le Sam 9 Jan - 3:58

The Godfather Of Soul




Parrain de la Soul, père fondateur du Funk et grand inspirateur du Hip-Hop, auteur, compositeur et interprète incomparable, meneur de groupe, producteur, danseur souvent imité mais jamais égalé, James Joseph Brown n'a pas démérité son surnom de "Hardest Working Man in Show Business" (travailleur le plus acharné du show business). Né le 3 mai 1933 à Barnell, Caroline du Sud, puis élevé à Augusta, Géorgie, deux des états qui pratiquaient alors les ségrégationnistes " Jim Craw Laws ", en pleine crise économique, le futur "Mr Dynamite" semblait pourtant mal parti pour connaître la gloire.

Le jeune James
Après le divorce de ses parents survenu alors qu'il n'avait que 4 ans, Brown débarque deux ans plus tard à Augusta avec son père qui le refourgue à un tante tenancière d'un bordel. Originaire d'une famille très pauvre, le jeune James rabat les clients et gagne sa vie en cirant de chaussures ou en ramassant du coton, tout en apprenant les rudiments de la guitare avec Tampa Red, un bluesman qui fréquentait une des filles de l'établissement. Gamin des rues, il passe des petits boulots aux petits délits et se fait choper à 16 ans pour avoir voler des vêtements dans des voitures.

En prison, Brown monte un groupe de gospel et fait la rencontre de Bobby Byrd, dont la famille accélère sa libération en lui offrant un toit et un job. A sa sortie, il intègre le groupe de Byrd, les Avons bientôt renommé James Brown and the Famous Flames. En 1956, le label King Records sort leur premier tube, "Please, Please, Please", qui s'écoulera à plus d'un million d'exemplaires.

Le début de la gloire
Toutefois, Brown n'est encore qu'un crooner parmi tant d'autres et doit batailler avec la direction artistique de King Records. En 1965, il a enfin les mains libres et claque en solo un titre annonciateur de la révolution rythmique en cours : "Papa's Got a Brand New Bag". Deux ans plus tard, elle prend forme avec l'arrivée du saxophoniste Pee-Wee Ellis, auteur du fondateur "Cold Sweat", acte de naissance du Funk. Un nouveau genre musical qui se démarque de la Soul en mettant l'accent sur le premier temps ("the one") et va bientôt enflammer les dancefloors du monde entier.

Introducing the JB's
Egalement rejoint par un autre saxophoniste de génie, Maceo Parker, le tromboniste Fred Wesley et, bientôt, le bassiste Bootsy Collins, qui rejoindra ensuite Parliament-Funkadelic, James Brown fonde un groupe qui va marquer les années 70, les JB's. Le band aligne les standards Funk ("Pass the Peas", "Gimmie Some More", "Damn Right I Am Somebody") et s'épanouit aussi bien collectivement qu'individuellement grâce au nouveau contrat signé par Brown avec Polydor. En résulte des titres incontournables comme "I Know You Got Soul" de Bobby Byrd, "Think (About It)" de Lyn Collins ou "Doing It to Death" de Fred Wesley & The J.B.'s.

Alors que sa notoriété dépasse désormais les frontières, à l'image du concert qu'il donne au Zaïre en marge du légendaire combat de boxe entre Mohammed Ali et George Foreman, la carrière du Soul Brother Number One commence à battre de l'aile au milieu des 70's, après l'immense album "The Payback" (1974), qui marque le pic de son règne musical. En proie à des difficultés financières, au départ de ses musiciens (dont Fred Wesley) et à l'arrivée du Disco, Brown est contrait de vendre ses trois stations de radio et son jet privé.

Livin' in America et le déclin
James Brown tente de rester au goût du jour en publiant l'album "The Original Disco Man" (1979), qui contient notamment "It's Too Funky Here", son dernier tube de la décennie, mais son âge d'or est derrière lui et son contrat avec Polydor s'achève en 1981. Le début d'une traversée du désert qui prendra fin en 1987 avec le hit "Livin' In America", sur la B.O. de Rocky IV. Un titre qui lui vaudra un Grammy Award mais dénote de part son message patriotique alors que l'Amérique Noire subit de plein fouet les Reaganomics (années Reagan marquée par la crise économique et sociale).

Passé ce dernier soubresaut commercial, la discographie du "Godfather of Soul" s'agrémente d'efforts de plus en plus dispensables ("I'm Real", 1990, "Love Over-Due", 1991), à mesure que ses démêlés avec la justice et problèmes personnels prennent le pas sur son génie artistique. L'album "I'm Back" (1998), réalisé avec Derrick Monk, renoue certes avec un Funk plus traditionnel. Mais c'est surtout via ses performances scéniques que Brown entretient la légende, enflammant les salles de concerts de par le monde jusque dans la dernière année de sa vie.

Aux orgines du rap
Si le succès de James Brown n'a cessé de décliner à partir de la seconde moitié des années 70, son influence sur la création musicale ne s'est elle jamais démentie. "Le disco, c'est James Brown. Le hip-hop, c'est James Brown. Le rap, c'est James Brown. Vous comprenez ce que je dis ? Quand vous écoutez tous ces rappers, 90% de leur musique vient de moi", déclara-t-il à l'Associated Press en 2003. Une affirmation fidèle à l'outrance de son auteur mais ô combien indiscutable pour celui qui devint l'artiste le plus samplé de l'histoire.

Bien qu'aucun décompte officiel n'existe, certains sources répertorient plus de 900 titres de rap contenant un sample de James Brown, ce qui n'est probablement que la partie émergée de l'Iceberg. Symbole de ce phénomène, le titre "Funky Drummer" (1969) a été échantillonné à lui seul des centaines de fois. Reposant essentiellement sur le break de batterie de Clyde Stubblefield, ce titre à la rythmique à la fois simple et complexe préfigure la prise du pouvoir du ‘beat', matière première incontournable du producteur de Hip-Hop.

L'emprise de Brown sur le rap et le mouvement Hip-Hop ne se limite toutefois pas à la musique. Ses pas de danse frénétiques et son jeu de scène ont ainsi influencé les premiers breakdancers, ainsi que le jeune Michael Jackson, tandis que ses refrains participatifs, ses gimmicks gutturaux ou son phrasé parfois parlé ("Mother Popcorn") en faisait déjà un MC en puissance.

Mr Dynamite (le showman)
Mais c'est encore, et surtout, en live que James Brown aura bâti le mythe du Mr Dynamite, performer inégalable capable de gigoter des heures durant en menant ses musiciens d'une main de maître et de subjuguer les foules de par le monde. De ses entrées en scène à ses costumes flashy, ses pompes cirées et son brushing impeccable, en passant par ses pas de danse endiablés et ses rugissements typiques, le "Hardest Working Man In Show Business" ne laissait rien au hasard, en témoigne le sublime Live At The Apollo, enregistré en 1962 à Harlem, considéré comme un des meilleurs albums live de tous les temps. Pas étonnant que ce showman-né ait soigné sa sortie en nous quittant le 25 décembre 2006, jour de Noël. Il y a des signes qui ne trompent pas.


Discographie
1959: Please Please Please
1959: Try Me
1960: Think
1961: The Amazing James Brown
1961: James Brown Presents His Band/Night Train
1962: Shout and Shimmy
1962: James Brown and His Famous Flames Tour the USA
1963: Prisoner of Love
1963: Excitement - Mr. Dynamite
1964: Showtime
1964: The Unbeatable James Brown
1964: Grits and Soul
1964: Out of Sight
1965: Papa’s Got a Brand New Bag
1966: I Got You (I Feel Good)
1966: James Brown Plays James Brown Today and Yesterday
1966: Mighty Instrumentals
1966: James Brown Plays New Breed (The Boo-Ga-Loo)
1966: It's a Man's Man's Man's World
1966: James Brown Sings Christmas Songs
1966: Handful of Soul
1967: Sings Raw Soul
1967: James Brown Plays the Real Thing
1967: Cold Sweat
1968: James Brown Presents His Show of Tomorrow
1968: I Can't Stand Myself
1968: I Got the Feelin'
1968: James Brown Sings Out of Sight
1968: Thinking About Little Willie John and a Few Nice Things
1968: A Soulful Christmas
1969: Say It Loud, I’m Black and I’m Proud
1969: Gettin’ Down to It
1969: The Popcorn
1969: It’s a Mother
1970: Ain’t It Funky
1970: Soul on Top
1970: It’s a New Day - Let a Man Come In
1970: Hey America
1971: Super Bad
1971: Sho’ Is Funky Down Here
1971: Hot Pants
1972: There It Is
1972: Get on the Good Foot
1973: Black Caesar
1973: Slaughter’s Big Rip-Off
1974: The Payback
1974: Hell
1975: Reality
1975: Sex Machine Today
1976: Everybody's Doin’ the Hustle and Dead on the Double Bump
1976: Hot
1976: Get Up Offa That Thing
1976: Bodyheat
1977: Mutha’s Nature
1978: Jam 1980’s
1979: Take a Look at Those Cakes
1979: The Original Disco Man
1980: People
1980: Soul Syndrome
1981: Nonstop!
1983: Bring It On
1986: Gravity
1988: I'm Real
1991: Love Over-Due
1993: Universal James
1998: I’m Back!
2002: The Next Step



Papa's Got a Brand New Bag

Please Please Please

It's a Man's Man's Man's World

extrait de son live a L'Olympia 1966

James Brown - Michael Jackson & Prince

Get Up (I Feel Like Being a) Sex Machine

I Got You (I Feel Good)

Living In America

Sweet Little Angel avec B.B. King

Bo Diddley - Jerry Lee Lewis - Ray Charles - B.B. King - Fats Domino - Little Richard


James dans Blues Brothers

Michelle
Modo médiathèque
Modo médiathèque

Nombre de messages : 2366
Age : 32
Localisation : Yellow Submarine

Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/profile.php?id=1661973272

Revenir en haut Aller en bas

Re: James Brown

Message par Cellar le Sam 9 Jan - 16:01

De grands tubes mais j'ai jamais particulièrement accroché. Et j'aime pas le personnage qu'il était.

Cellar
Mondo Moderator
Mondo Moderator

Nombre de messages : 21555
Age : 27
Localisation : Hamburger

Voir le profil de l'utilisateur http://www.reverbnation.com/sundering

Revenir en haut Aller en bas

Re: James Brown

Message par Mota Boy le Sam 9 Jan - 16:03

Matt, sois pas bête, va écouter le révérend !

__________________
Last one to die, please turn out the light

Mota Boy
Modo's Not Grey
Modo's Not Grey

Nombre de messages : 37456
Age : 13
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: James Brown

Message par Qwzk1 le Sam 9 Jan - 16:47

Il n'est plus malheureusement.

Qwzk1
The End Of The Flood
The End Of The Flood

Nombre de messages : 37144
Age : 28
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: James Brown

Message par qq666 le Mar 12 Jan - 15:33

Il est awesome.

qq666
Barman
Barman

Nombre de messages : 7671
Age : 29
Localisation : LILLE BEACH

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: James Brown

Message par Qwzk1 le Mar 12 Jan - 22:19

lol

Qwzk1
The End Of The Flood
The End Of The Flood

Nombre de messages : 37144
Age : 28
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: James Brown

Message par Qwzk1 le Mer 7 Déc - 6:07

C'est un monde d'hommes mais il ne serait rien, RIEN, sans les femmes.

Qwzk1
The End Of The Flood
The End Of The Flood

Nombre de messages : 37144
Age : 28
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: James Brown

Message par Cellar le Mer 7 Déc - 10:06

Tiens c'est marrant. Ce type a battu sa femme mais ça restait un héros. Les pires rumeurs de violences domestiques court sur Nick Oliveri sans qu'aucun procès n'est jamais eu lieu (et dans celui qui arrive, il n'y a pas de charges liées à une quelconque violence envers une femme), résultat il se fait pourrir sur tous les forums US, alors même que les gens qui l'attaquent sont fans de son travail.

On a changé d'époque je crois.

Cellar
Mondo Moderator
Mondo Moderator

Nombre de messages : 21555
Age : 27
Localisation : Hamburger

Voir le profil de l'utilisateur http://www.reverbnation.com/sundering

Revenir en haut Aller en bas

Re: James Brown

Message par qq666 le Mer 7 Déc - 10:51

ça n'excuse rien mais Olivieri a pas 1/4 du talent de James Brown ...

Pis les fans sont plus virulents dans le genre de musique que fait Olivieri ...

qq666
Barman
Barman

Nombre de messages : 7671
Age : 29
Localisation : LILLE BEACH

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: James Brown

Message par Omsi le Mer 7 Déc - 16:31

CellarDoor a écrit:Tiens c'est marrant. Ce type a battu sa femme mais ça restait un héros. Les pires rumeurs de violences domestiques court sur Nick Oliveri sans qu'aucun procès n'est jamais eu lieu (et dans celui qui arrive, il n'y a pas de charges liées à une quelconque violence envers une femme), résultat il se fait pourrir sur tous les forums US, alors même que les gens qui l'attaquent sont fans de son travail.

On a changé d'époque je crois.

Putain, ouais, de nos jours on s'offusque vraiment pour un rien quoi.

__________________
Veni, Vidi, Omsi

Omsi
Addicted forhumeur
Addicted forhumeur

Nombre de messages : 17998
Age : 26
Localisation : Strasbourg-Palette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: James Brown

Message par Mota Boy le Mer 7 Déc - 17:00

A cette époque, la femme n'avait pas la même place dans la société surtout.

__________________
Last one to die, please turn out the light

Mota Boy
Modo's Not Grey
Modo's Not Grey

Nombre de messages : 37456
Age : 13
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: James Brown

Message par Cellar le Mer 7 Déc - 17:11

Mota Boy a écrit:A cette époque, la femme restait à sa place dans la société surtout.

Shocked

Sinon ne t'inquiètes pas qq, je ne considère pas Oliveri comme un "grand" musicien ou compositeur. En fait dans son cas, beaucoup de fans de Qotsa l'attaque parce que ce type, qu'on le veuille ou non, à jouer sur ce que la majorité de leurs fans considèrent comme leurs meilleurs albums, il a également chanté dessus. De même pour Blues for The Red Sun de Kyuss, il a joué dessus et ça fait chier énormément de fans de reconnaître que d'une certaine manière si ce sont leurs albums préférés alors même qu'ils préfèrent le jeu de ses successeurs, c'est que ce mec est un bon catalyseur, il a toujours eu un bon effet sur Josh Homme, il savait débusquer chez lui de meilleur du meilleur et l'empêcher de poursuivre ses idées si ce n'était pas assez bon. Du coup Oliveri tout seul est vitre redondant, ce n'est pas un grand compositeur lui même et même moi je reconnais ses failles mais dès qu'il collabore, il est doué pour faire émerger le meilleur des gens avec qui il bosse et pour trouver sa juste place là dedans sans pour autant créer des lignes de malades.

Du coup ça frustre des fans de se dire je préfère le jeu de basse de tel bassiste ou les choeurs de tel autre mais que finalement Nick Oliveri est présent sur toutes leurs songs favorites. Alors ils l'attaquent sur un peu tout pour justifier son départ et surtout, surtout, ils tentent de minimiser son apport ..

Bref, désolé du pavé mais je me devais de le défendre.

Cellar
Mondo Moderator
Mondo Moderator

Nombre de messages : 21555
Age : 27
Localisation : Hamburger

Voir le profil de l'utilisateur http://www.reverbnation.com/sundering

Revenir en haut Aller en bas

Re: James Brown

Message par Omsi le Mer 7 Déc - 17:17

(Jla trouve assez juste ta description d'Oliveri, mais faut que t'arrêtes de le prendre pour un persécuté)

__________________
Veni, Vidi, Omsi

Omsi
Addicted forhumeur
Addicted forhumeur

Nombre de messages : 17998
Age : 26
Localisation : Strasbourg-Palette

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: James Brown

Message par Mota Boy le Mer 7 Déc - 17:18



Leave Nick Oliveri alone !!!

__________________
Last one to die, please turn out the light

Mota Boy
Modo's Not Grey
Modo's Not Grey

Nombre de messages : 37456
Age : 13
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: James Brown

Message par Cellar le Mer 7 Déc - 17:25

Omsi a écrit:(Jla trouve assez juste ta description d'Oliveri, mais faut que t'arrêtes de le prendre pour un persécuté)


Nan mais je dis ça parce que je vais pas mal sur le fo' officiel de Qotsa en ce moment (seul moyen d'avoir des news relatives au nouvel album, à celui de Kyuss etc.) et que dès que le nom d'Oliveri est cité c'est finis les mecs ce déchaînent en le traîtant de tous les noms et juste après les mecs gars te disent que Songs for The Deafs et Rated R sont les meilleurs albums de tous les temps. Alors quand on sait que leurs attaques sont toujours à base de "Il n'avait qu'à pas taper sa femme" (alors qu'il n'y a jamais eu de plainte et que cette rumeur vient juste d'une déclaration de Josh Homme basée sur ... pas grand chose) et autres "De toute façon c'est un putain de Nazi ..." ... Ca donne envie de le défendre un peu quoi. Après ce n'est pas un saint et il n'est pas persécuté mais même dans les topics concernant Kyuss, ils le traînent dans la merde constamment. Genre tout est de sa faute si s'est mal passé avec Scott Reeder (alors que pour suivre Reeder sur Facebook, ce n'est pas du tout ce qu'il dit). C'est pas une victime, on peut lui reprocher plein de choses mais il faut être un minimum objectif ...

Bon, trêve de H.S. on en parle dans un autre sujet si ça t'intéresse en particulier ! content

Cellar
Mondo Moderator
Mondo Moderator

Nombre de messages : 21555
Age : 27
Localisation : Hamburger

Voir le profil de l'utilisateur http://www.reverbnation.com/sundering

Revenir en haut Aller en bas

Re: James Brown

Message par Zem' le Mer 7 Déc - 17:44

Vous allez vraiment parler de Ribery et sa bande tout au long de ce topic ? Vous avez pas assez de topic pour ça ? =/

Zem'
MaracasSpieler
MaracasSpieler

Nombre de messages : 11624

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: James Brown

Message par Mota Boy le Mer 7 Déc - 22:19

Godfather of Soul. Hands down prieee

__________________
Last one to die, please turn out the light

Mota Boy
Modo's Not Grey
Modo's Not Grey

Nombre de messages : 37456
Age : 13
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: James Brown

Message par Ju le Mer 7 Déc - 22:47

Geleup ! pi beu ou leupe !

Ju
Juvapine
Juvapine

Nombre de messages : 20479
Age : 105

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: James Brown

Message par Mota Boy le Dim 17 Aoû - 16:31


 banana banana banana banana banana banana banana banana banana 

__________________
Last one to die, please turn out the light

Mota Boy
Modo's Not Grey
Modo's Not Grey

Nombre de messages : 37456
Age : 13
Localisation : Avignon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: James Brown

Message par qq666 le Lun 18 Aoû - 13:13

Cool prieee

qq666
Barman
Barman

Nombre de messages : 7671
Age : 29
Localisation : LILLE BEACH

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: James Brown

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 17:32


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum