Connexion

Récupérer mon mot de passe

Concours Free Music Festival

Dim 11 Mai - 16:33 par Soss Mayo

Bonjour à tous.

Le festival Free Music vous propose de gagner une place pour le festival le jour où jouent les Offspring



Pour cela, répondez à la question:
Sur quelle scène joue Offspring au Free Music Festival ?

Les réponses sont à m'envoyer par MP avant le 1er juin, 23h59.

Le vainqueur sera tiré au sort parmi les bonnes …

Commentaires: 121

Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée


[10 juin 2008] Trabendo - Reviews

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[10 juin 2008] Trabendo - Reviews

Message par Papy le Dim 4 Jan - 21:44

Martin a écrit:Ma review, je pense qu'elle résume bien toute l'ambiance de cette journée.

Désolé pour les fautes d'orthographe.

6h45 mon reveil sonne, déjà très enervé je vais dans la salle de bain chez les amis qui m'accueille a Lille. Après une douche et un petit dej, c'est partie. Il est 8h je monte dans la voiture et direction... Lille centre. Et oui je doit déposer quelqu'un pour un examen au centre de Lille. Après quelque bouchon et 30 min de bouchon, je le dépose et cette fois ci c'est vraiment partie. Je programme le GPS et direction PARIS.

2h30 plus tard après quelques bouchons (rien d'annormal pour Paris), j'arrive enfin dans les environ du trabendo. Je galère un peut pour me garer car Tomtom veut me faireprendre des sens interdit le salop. Après quelque minute a tournée en rond je trouve l'entrée du parking, 10,5€ c'est cher mais bon je peut rester jusqu'a 6h le lendemain.

11h. Une fois sortie du parking je ne connait absolument pas l'endroit. Du coup je vois au loin marqué "Info Park de la Vilette". Je fonce vers ce bâtiment, et la une charmante dame m'indique le Trabendo qui est en fait à 500 mètre de là.

Je me dirige alors tranquillement vers le Trabendo repérer les lieux. A ma grande surprise il y a déjà 4-5 fan qui skwatte devant. Je ne m'attarde pas et je vais faire un tour. J'apelle alors Mimille et Julien pour savoir quand es-ce qu'ils content arrivé. La réponse, pas avant plusieurs heures. Du coup direction mac-do pour manger un petit truc. Après le mac-do Mimile m'envoie le numéro d'Aurélien qui arrive avec deux amis a lui quelque minutes plus tard. On décide alors d'aller dans le Park de la Vilette pour qu'ils puissent manger tranquillement. Après le repas (13h) enfilage de Tshirt "TheOffspring-fr.com" et on retourne voir devant la Salle. Toujours peut de monde, mais quelque forumeurs qui ont vu nos t-shirt viennent nous dire bonjour, et certain retent discuter avec nous. Ils est encore tôt on décident alors d'aller skwatter sous des arbre dans le Park.

Vers 16h - 16h30 après une 10 de coup de fil passé à Julien, il arrivent enfin avec un ami. Le temp qu'il enfile sont T-shirt et on se dit qu'il serai temps d'aller faire la queue pour éviter d'être trop derrière dans la salle.

Arrivé dans la file d'attente, seul une 20 aine de personne skwatte, tous le monde est aussi le soleil tape fort. Aurélien décide alors d'aller chercher des boissons et ramène un pak de Kro et un de Coca.

A peine les boisson terminé, une voiture s'approche et s'arrête devant le trabendo. Tous les regard se tourne vers la voiture. Qui va descendre ? Et la apparait Noodles. Le temp de reprendre mes esprit et de sortir ma pochette de smash que j'avait dans mon sac, j'enjambe la barrière et je fonce dessus. Les gorille sont un peut chiant mais nous laisse l'approcher. Je tend ma pochette et hop signature.


Et la Noodles voit mon Tshirt,il attrappe dans une main et dit "hey tshirt, we play Session and Beheaded" Noodles a reconnu l'adresse du Forum et a lu la pétition de farid. Enorme.

Le pied c'est trop beau pour être vrai. Je me recule alors pour laisser la place au autre. Et je me dit : merde quel con j'ai meme pas penser a prendre une photo avec. Jessaye de retourner dans la foule mais trop de monde j'arrive pas a passé. Auréien lui arrive a ce moment la devant etnous apelle moi et julien pour venir sur la photo. On grille tous le monde et la photo est prise. Trop bon. A peine la photo prise. Les gorille virent tous le monde et Noodles rentre a l'intérieur. à 10 seconde près pas de photo.

A partir de la on sent que l'entrée dans la salle approche, tous le monde se lève et la foule devient plus compacte.

Mimile n'est toujours pas arrivé, n décide alors tous le lui passé un coup de fil. Tous le monde le chari, on est tous la avec nos dédicasse de CD de tshirt et nos photo. Mimille nous racroche au nez.


Encore Vers 18h30 environ Mimile arrive enfin. Entre temps Nemesis, Mangouste et Farid et Artur sont arrivé. Et hop distribution de T-shirt.

19h10 les porte s'ouvre enfin. Mangouste qui ne souhaite pas se retrouvé devant dans le concert prend mon sac pour l'amener a la consigne. Je me place alors avec Aurélien sur la gauche de la scène un peut en hauteur. On a une superbe vu sur la scène.

2à minute plus tard tous le monde se demande si greg-k sera la. A ce moment on voit la basse de greg passé. Putain c'est sur il sera la. .

Le concert devant commencer a 20h les off nous font quand même patienter jusqu'à 20h40 tous le monde pense qu'ils ont un problème technique. Finalement rien de tous cela. La groupe arrive sur scène et enchaine la setlist de taré que vous avez pu voir. Tous le groupe est en superbe forme, Dexter parait vraiment plus jeune que les photo récente qu'on avait de lui. tous prenne leur pied sur scène. Ils enchaines les song avec une energie incroyable. Dexter répète plusieur fois qu'il adore cette salle et le public. Noodles nous fait les traditionelle blague ou il dit qu'on lui dit qu'il ressemble au vieu Iggi Pop et a Britney spear.


Dans la fosse c'est violent la foule est déchainé, sur les coté ca pousse un peut mais ca va, et dans le fond c'est calme tous le monde regarde tranquillement sans être bousculé.

Un petit rappel de 3 chansons et c'est fini. c'est passé tellement vite.

Tous le monde sort et on se rejoint tous a la sortie. Mimile s'est barré en vitesse. Quelqu'un me dit qu'il est partie en Backstage. Après tous avoir skwatter 10 minute devant la salle, on décide d'aller boire un coup (sans mimile). Tous le monde s'aprette a couper par le parking mais j'insiste pour qu'on fasse le tour du trabendo avant. Et effectivement derrière le trabendo, on retrouve Mimile posté dans la porte de sortie a attendre les memebre du groupe. ON decident d'attendre aussi.

10 minute plus tarrd la porte s'ouvre et les gorille font reculé tous le monde. Et là Dexter sort. Je suis persuadé qu'il va seprécipité dans sa voiture mais non il s'arrte et signe des autogrphe. Je sotte dessus et j'arrive a faire signé ma pochette de smash. J'arrive pas a avoir une photo mais taznt pi c'est déjà tellement énorme. Après 2-3 minute il monte dans sa voiture et file. 20 minute plus tard, Noodles sort mais il ne s'arrêtera pas. Pas très grave car on l'avait vu avant sauf pour ceux qui sont arrivé tard malheureusement.

Ensuite direction le macdo tous le monde ou presque suis. On parle du concert en buvant une boisson. Mangouste et quelque autre s'en vont pour pas rater le dernier metro car il est 23h30

Puis direction le park ou on s'installe dans l'herbe du park en reparlant encore et toujours de se super concert. puis retour au bistrot. Là ca attaque au ruhm

Puis on décide ensuite d'aller dans le parking ou Julien et moi avons garé nos voitures. On met quelque chanson du groupe sur les heu parleur de la voiture de juliens, puis je commence a dire en revoir. Tos ces gens tellement sympa, putain c'est dur de partir. Mais bon il faut bien rentrer


Après quelque souci pour sortir du Parking Julien me suis puis le je pert de vu au bout de quelque mettre. Je trace alors direction Dunkerque (300 borne) sans m'arrêter, je ne ressent aucune fatigue, les Off m'ont donné une de ces energie. Sur la route je me fait la discographie du groupe du self titled a la moiter d'américana. Arrivé chez moi j'apelle aurélien qui est dans la gare a attendre son train. Il est 5h30 du matin j'ai pas envie de dormir mais finalement, je vais quand même me coucher

Papy
Damnit, I Flooded Again
Damnit, I Flooded Again

Nombre de messages : 3226

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [10 juin 2008] Trabendo - Reviews

Message par Papy le Dim 4 Jan - 21:45

Nemesis a écrit:Bon par où commencer ? C’était tellement dingue comme journée !
Après avoir fait chier mes collègues de boulot et m’être montrée complètement intenable jusqu’à 16h, je pars enfin, droit au Trabendo.

Arrivée sur place, je me perds =/ J’appelle Mangouste et Anthony au secours, mais aucun des deux n’est là, heureusement Mangouste m’explique, et j’arrive jusqu’au Zenith. Là y’a un mec sur un vélo qui gueule « JE CHERCHE DES PLACES », en moi-même je pense qu’il peut toujours creuver avant d’avoir la mienne, même si c’est surement des place pour Avril Lavigne qu’il cherche.
‘Fin bref, je trouve un panneau qui indique le chemin et j’arrive au Trabendo. Je cherche les gens du forum du regard, et là je tombe sur Martin et Auré qui, heureusement ont leur Tish’ sans quoi j’aurais galeré. Je remonte le peu de file qu’il y a jusqu’à eux et commence à faire la bise à tout le monde un peu au hasard, vu que je ne connais personne.
L’ambiance est sympa, on commence à discuter (de quoi, honnêtement je me rappelle plus =$). Et là c’est parti pour cramer une bonne heure au soleil ! Entre temps on a droit à un ravitaillement en bière coca et… Fraises Tagada (merci Steeve ). Après l’arrivée de quelques personnes dont Moe, une voiture se gare. Et là elle me dit :
« Naaan tu crois que…. ?
- Ah ouais j’y crois carrément ! »

Et là Noodles sort, tout le monde est en transe (enfin on était une trentaine au total je pense), perso je sais pas trop pourquoi, je passe mon carnet à auré et je reste sur place, puis photographie une Moe toute contente… avant de réaliser et de courir faire dédicacer mon T shirt en refilant tout mon bordel à aurélien . Je me fraye tant bien que mal un chemin vers Noodles et lui tend le tish’ :
« On the T-shirt ?
-Yeah ! (là il signe) Second time I meet you!
-Ah okay! »
Malheureusement, pas le temps de parler du 28 Avril, il est passé aux autres fans Je vois vaguement le staff du forum se faire prendre en photo, puis Noodles s’en va et on retourne vers les barrières.

Et bien évidement, après ça, on attend Dexter. Moe et moi flippons à chaque blond qui passe (mdr). Pris par une envie sadique, on apelle Mimile histoire de le dégouter (ce qui a marché à fond je crois ). On avance dans la file (je sais plus pourquoi d’ailleurs) et on se retrouve (enfin) à l’ombre et là on commence à entendre des bruits de batterie, basse et gratte qui viennent de l’intérieur.

C’était pas très reconnaissable quand les portes restaient fermée, mais à chaque dois qu’un mec du staff du Trabendo ouvrait la porte, on entendait mieux, et on gueulait pour chaque morceau que l’on reconnaissait. Après les gens arrivent au fur et à mesure, dans quel ordre je sais plus, mais on s’en fou. Je ferais juste un (une ?) aparté pour l’arrivée de Farid, parce que quand on l’a vu arriver on a tellement gueulé que les gens dans la file on cru que c’était un membre du groupe (mdr).

Arrivent donc Farid, Mimile, Mangouste, Arthur … et ceux que j’ai oublié… On commence à s’organiser pour les sacs (2€ le vestiaire ! LES ENCULES !!!) et tout histoire de rentrer vite fait et d’avoir les meilleures places. Après encore une bonne heure de patience (il me semble), les portes commencent à s’ouvrir. Putain le cœur qui bat et tout on espère que les appareils photos vont passer !

Je passe à la fouille, c’est bon ! Je rentre dans la salle et je cours vers la scène et là j’me dit « Putain mais c’est quoi c’te petite scène de meeeeeeerde » en même temps je me dis aussi « putain ça va pas être énorme, ça va être encore mieux que ça » et là je pense, en descendant les escaliers… « MERDE MON SAC ! »
Je l’avais encore à la main ! Je recours vers la porte et j’attends Mangouste, dès qu’elle arrive, je lui file mon sac sans cérémonies (désolée d’ailleurs lol) et je retourne vers la scène. François est devant moi. Sisi un ptit gamin genre trop fan « ouais moi j’ai la ndm1 de Noodles ! », y’a son père qui vient se mettre derrière lui, juste à coté y’a un mec et sa copine, plutôt sympa on a parlé un peu. Bref, tout ça pour dire que la copine était pas haute, et le gamin non plus, j’avais une vue d’enfer.

Mimile, Farid et Kouyouz sont derrière ou à coté de moi, tandis que Martin Dark’ et les autres sont sur la marche vers la gauche. Arrivé VinSs qui à la bonne idée de se mettre derrière moi autrement dit, il me protège super bien des pogos Bon là, pour moi le stress commence à monter. C’est non seulement mon premier concert des Off’, mais aussi un peu mon premier concert tout court, disons que je sens que ça va être du lourd, pas les pogos/slam du Batofar quoi.

L’attente commence, je mets mets mes boules Quiès (merci Mang’), Farid fait je sais pas quoi par terre, sinon personne ne bouge, tout le monde attend, avec la ptite musique d’ambiance. ..
Vingt minutes plus tard, on commence à en avoir marre, et les protestations montent, on les apelle, on siffle la musique d’ambiance, on gueule des « Alleeeeeeeeeeeeeeez ! »

Mimile : « Ah putain oui j’en ai lancé un !
Moi : Ouais moi aussi tout à l’heure.
Mimile : Ouais mais toi t’es une fille ça compte pas.
Moi : Connard. »




Ah je tiens aussi à dire qu’il a gueulé ceci :
« Dexter nique ta mère ! » Gros silence. « Bah ouais ça rime… »
On attend et on gueule encore un gros quart d’heure… Entre temps on voit la basse à fleurs de Greg passer ! *-*

Un mec met les micros et scotche les setlist, on se tord le cou et le reste pour les voir. Satisfaction n°1 elle est longue, Satisfaction n°2 Session + Beheaded !!!

Après encore de l’attente… ILS ARRIVENT !! Et après j’avoue que tout est confus je suis plaquée sur la copine du mec à coté de moi il fait bien chaud, la poussée me surprends, y’a une force de dingue, mais en même temps j’essaye de me concentrer sur le groupe, ils arrivent, nous saluent. Et la Bad Habit… Putain énorme, j’en ai des frissons en écrivant…
Hey man you knoooooowww……


Jouissif.


Ca démarre sec on sauté partout comme des timbres, le gamin prends cher devant, la copine du mec pareil, moi aussi mais c’est largement gérable. Je sens tout le monde bouger, gueuler, tripper, c’est énorme d’avoir le même feeling que tous ces gens autour de soi…

Pour le « stupid dumbshit goddam » Dex’ à même pas besoin de chanter, on est tellement chaud qu’il fait juste le MOTHERFUCKER avec nous, mais franchement c’est à peine si on l’entend vu à quel point on est tous déchaînés, libérés de toute cette attente, et conscients d’assister à un truc énormissime. Franchement je saurais pas vous ressortir la setlist, alors je vais donner quelques événements qui m’ont marqués comme ça, pas forcément dans l’ordre chronologique…

Dex’ qui dit que woaaa la foule est vachement près et que ça fait flipper Greg (qui était un peu en retrait)

Dex’ qui dit que « ouais Greg est là et il a eu un gosse y’a quelques jours » *gros sourire de mister jeresteimpassibleentoutecirconstancesetjefuislesfans*

Noodles et le gant main de Mickey ! Il s’amuse à tripoter les doigts pour lui faire faire un doigt d’honneur, à la française et à la UK

Moi qui hurle THROW SOME WATER! Et là Noodles qui me dis je sais plus quoi moi qui responds yeah yeah et il me balance la bouteille, je prends de l’eau et du plastique dans la tronche, c’est tellement bon ! Parce que je sais pas combien il faisait, mais je pense pas trop m’avancer en disant au moins 40°.

Je remarque que VinSs est plus derrière moi, Mimile est devant, derrière j’vois plus rien ça bouge trop, j’essaye juste d’anticiper les slammeurs à la gueule que fait le mec de la sécurité devant.

J’ai pu de bras à force de les tenir en l’air, j’me repose sur Mimile après je sais pas comment je vole plus sur la droite, pas la peine de lutter t’façon A un moment j’ai failli me faire éjecter du second rang, dans un élan de je sais pas quoi parce que j’étais tellement dead qu’il me restait plus grand-chose je lutte et me recale à ma place.

Je prends un pied sur la gueule (merci kouyouz ) et, plus hard, un slammeur se casse la gueule sur moi, en essayant de sauver ma vie, je me nique la main et je pense que j’ai une entorse (en fait j’ai rien mais ça m’a fait bien mal sur le coup) mais rien à foutre, je continue à gueuler et sauter en l’air.

Vers la fin du concert je me retourne et là surprise, Anthony derrière moi, salutations sommaires en plein bordel.

Les Off font leur pseudo rappel (en fait Dex’ a dit « bougez pas on r’viens » ils sont partis boire un coup et il sont revenus). On était morts, tous, d’après les regards que j’ai pu échanger avec les gens que je connaissais (oopah), mais c’est reparti bien comme il faut.

Aussi avec une fille derrière moi je me suis marrée parce que je me suis retournée, j’ai vu un gros vide avec des gens qui pogotaient dedans, et donc j’étais à la bordure du cercle de pogo avec la fille en question, on s’est regardé et on a dit « meeeerde », et puis on a essayé de se protéger comme on pouvait mais ça a été, perso j’ai rien eu.

Les Off’ s’en vont, et franchement j’ai envie de dire « Déjà ? »
C’était super intense, et parfois vraiment hard, mais ça m’a semblé court (en même temps on en a jamais assez )
On s’en va, Mimile me fais « suis moi », je suis, et à un moment, je sais pas comment j’ai fait mais je l’ai perdu, j’ai courru partout pour le retrouver =/

Et finalement je suis revenu vers les autres, dépitée. On décide de s’en aller, et là on croise le reste du fo’ dont Mimile qui attendent à la porte de derrière que le groupe sorte ! On attend un bon gros bout de temps, on parle, on déconne, à côté, le zenith se vide.

Et là les vigils sortent « Bougez de là » on bouge et et…. Deeeex’ il sort il a l’air content, il signe des trucs, je case un petit « Thanks for this, it was awesome » pendant qu’il signe mon tish’. Une blonde qui sortait de chez Avril pose avec lui, et Mang me dira plus tard que derrière elle a entendu des « Ouais ça doit être un guitariste d’ Avril » (haut et court ><). Dex’ repart, et Anthony est deg parce qu’il a pas eu son autographe. Après encore de l’attente, Noodles sort, il parle vite fait en marchant mais ne signe rien. Tant pis, il avait signé devant déjà donc bon. On a pas vu Greg… Quelle surprise !

Après des discussions, des photos et aussi après avoir fait la connaissance de deux gars plutôt sympa (dont un qui va me filer les photos qu’il a faites) on décide d’y aller, on se sépare de quelques forumeurs, me demandez pas qui je sais plus… J’ai envie d’un gros gros fanta, alors on go au McDo, et après la commande, Mang et moi saluons tout le monde et on part prendre le métro, on bosse demain -_-. Dans sa générosité extrême Mang’ m’invite chez elle pour que je puisse prendre une douche (oui, dans mon 11m², j’en ai pas… )

On prends le métro, le RER, le train, tout en parlant Off ‘, GD, Rise Against, Pennywise, BR…
Et puis une fois rentré chez elle, go forum, on regarde les photos, on vous en poste une, on écoute l’audio qu’elle a prit vite fait pour voir. Et puis complètement creuvées, la journée se fini vers 1h30 2h par douche et dodo.



C’était une journée de dingue, merci à tous ceux qui étaient là pour l’ambiance et l’acceuil, merci Martin pour le tish’ et toute ton œuvre qu’est le forum, sans quoi on aurait pas passé un aussi bon moment

Papy
Damnit, I Flooded Again
Damnit, I Flooded Again

Nombre de messages : 3226

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [10 juin 2008] Trabendo - Reviews

Message par Papy le Dim 4 Jan - 21:46

Dark a écrit:Bon c'est la premiére fois que je fais une review,j'ai l'impression de faire de la merde, je parle plus de moi que du groupe mais bon...

Le matin je me léve vers 11h...à 11h30 Martin m'apelle : il croit que je pars de rouen alors que je suis encore à poil sous la douche.
Bref moi et omar parton vers 14h de Rouen, personne sur la route,le gps c'est vraiment cool
je me gare dans le parking du trabendo (10 euros ca fais mal au cul).
Je décide de manger pour pas m'encombrer dans la file d'attente,martin à du m'appelé au moins 5,6..10 fois.
Evidament la grosse bite que je suis n'a pas trouvé mieux que de se perdre...je me retrouve finalement devant les fans d'avril lavigne... là je craque j'appelle martin et il débarque aussitot pour venir nous chercher moi et omar.

J'enfile mon boooo tee shirt
J'arrive dans la file d'attente,je reconnait aussitot aurélien qui nous chambre avec tout le monde en disant que nous sommes des "admin fantome"
avec lui, bluangel,niou,nem,steeve
On parle,aurélien offre la boisson j'ai tout de suite compris que c'était un type bien
Trés vite le groupe s'agrandit : moe,zebra,anais...
(d'ailleurs zebra on t'a pas vu de la soirée salo tu devait étre occupé...ahem)
Un peu plus tard une voiture se gare devant nous...tout le monde blok :
Noodles descent !
je prend ma cam et cours vers lui,je trembler...ca fait tellement bizarre de voir un membre du groupe comme ca aussi facilement apré avoir regarder 20000 fois des live et des photos d'eux...

Malheuresement je perd un peu de temp à filmer et je n'ai pas d'autographe cependant j'ai eu bien mieux :
le vigile me dégage et la noodles me dit un truc genre " Hey Dark come blabla "(j'ai pas calculer sur le coup)
le vigile me laisse et la on fait LA photo mythique avec aurélien et martin
vraiment trop classe !
une seconde aprés noodles part répéter dans le trab'
Evidamment on pense tout de suite à appeler mimile pour le dégouter
il nous raccroche au nez fouahahahahaaaa

Plus tard on appercoit Farid, là on gueule "DEXTTTEEEER" tout le monde se léve alors la fleur au fusil et on remarque ensuite la grosse déception sur leur visage

Mimile arrive il dit bonjour à tout le monde puis me voit : "Dark c'est toi ! j'pe te toucher"
il me touche le bras...(plus tard on a joué a pousse-caca il faisait la femme,c'était dément)

bref on rentre, je garde juste ma cam' dans ma poche.
je filme vite fait farid et mimile.on atten...20h35 toujours rien...je commencé à avoir un serieux mal de bide,j'me senté vraiment pas bien. je sort ma cam' discrétement derriére martin,j'avais pas vu qu'un vigile était assis en face de moi, il me dit qu'il va me la confisquer...je passe alors ma cam' à aurélien qui la passe à un autre gars.
Avec Steeve on apercoit la set list: en voyant Beheaded on bande comme des malade,la c'était sur

Peu aprés les lumiéres se coupent....On entend la basse de greg,bad habit ! yeahhhhh
Mon mal de ventre disparait je saute, je gueule, je vit a fond le concert,mon dieu que c'était bon : Greg était à 2 métre de moi

Juste aprés Bad habit j'apprend que le gars qui avait ma cam (fort sympatique d'ailleurs) se l'ai fait confisquer en plus d'avoir filmé comme une teub
la j'avais un peu les nerf...trop blazé d'avoir ramener une cam pour rien
jvoulais faire le plus beau boot'video des offs...

Les chansons s'enchainent, j'ai pas besoin de vosu raconter le concert y'a eu assez de com' comme ca...
Gone away était superbe, c'est beau en live
Beheaded était tout simplement magique, j'ai voulu slammer mais je trouver personne pour m'aider sur le coup,je suis donc partit dans la fosse, j'ai tenu une minute car j'ai recu un putain de coup dans le bide ca ma refroidit
Le concert est passé trés vite,en meme temp on voulait qu'il continue mais d'un autre coté on était tous mort et j'avais trés trés TRES soif pour ma part.

Au moment de repartir, la barriére s'est refermé sur mon pare-brise, on a explosé la barriére

On a passé une bonne soirée,le McDo,le bar...on été fatigé c'est dommage on aurait prolongé la soirée !
Farid m'a dit que s'était son meilleur concert des offs'...
Je prie pour qu'il repasse au trabendo

Papy
Damnit, I Flooded Again
Damnit, I Flooded Again

Nombre de messages : 3226

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [10 juin 2008] Trabendo - Reviews

Message par Papy le Dim 4 Jan - 21:47

Mangouste a écrit:ta-dam! voici ma review :

journée presque normale au début si ce n'est qu'il faut que je me lève encore un peu plus tôt à cause des grèves SNCF (1h30 de trajet aller au lieu d'1h15, mouais...)
P'tit coup de fil de Nemesis dans l'après-midi pour savoir comment aller au Trabendo.
Bon départ du boulot à 17h20. Une collègue a la bonne idée de partir en même temps que moi alors je lui demande gentillement si elle peut m'accompagner à la gare en voiture, et hop je gagne 15 minutes
arrivée au Trabendo vers 18h30.
Je vois le 'groupe' du forum dans la file (il y a déjà une bonne 40aine de personnes). Martin agite mon tshirt bon, petit coup à droite : je peux pas passer, je tente sur la gauche pas possible non plus, donc bah c'est parti pour une série de 'pardon-désolée-s'cusez-moi'. Au passage, quelqu'un (je sais pas qui c'était dsl, si il se reconnaît...) me demande si je n'étais pas à la rencontre-écoute. On échange quelques phrases (encore une fois, désolée, mais j'étais pressée de retrouver mes camarades ).
J'arrive enfin vers eux, et là Aurélien m'accueille à bras ouverts
Martin me donne mon tshirt (Martin, franchement, MERCI BEAUCOUP!!!).
Je reconnais Dark un peu plus loin, Zebra sur le côté. Nem' est là bien entendu. Je fais la rencontre de Moe, BlueAngel, Niou, (heu là je vais en oublier je sens, je m'en excuse lol).
Farid, Arthur et Mimile nous rejoignent ensuite.
Encore un peu d'attente. Ah mais en fait punky est un peu plus loin dans la file d'attente. J'en profite donc pour lui filer la place en rab que j'avais pour une de ses amies qui n'était pas encore arrivée.
On rentre vers 19h40.
Là je récupère le sac de Martin pour le mettre à la consigne, et le sac de Nem' que je range dans le mien. Puis je vais prendre ma place 'habituelle' bien en face de la scène, sur la première marche. L'inconvénient c'est que je ne suis pas à côté des autres , mais je sais que là je serais relativement tranquille par la suite.
En gros on attend presque une heure (puisque le concert a du commencé vers 20h45).
Dans ce laps de temps, je croise de temps en temps le regard d'Aurélien ou Martin,... on s'impatiente.
Tout d'un coup, qui-que-je-vois juste devant moi? Seldoon! bon bah, petite tape sur l'épaule et on discute un peu. Il a apporté SON gant de Mickey, celui-là même qui a fait Bercy Il me dit qu'il hésite un peu à le relancer, de peur de ne pas le retrouver ensuite.
Encore un peu après, je crois apercevoir furtivement la tête de Greg K sur la côté de la scène bon persuadée que j'étais qu'il ne viendrait pas, je me suis dit que je devais être bien fatiguée pour avoir des visions comme celle-ci.
Punky passe me voir avec l'ami à qui j'ai revendu laplce pour qu'elle me rembourse.

Quand les lumières s'éteignent, la pression monte, et avec le début de Bad Habit, je réalise que GREG est là!!! oh bonheur! vraiment j'étais aux anges. C'est que je l'adore moi
Après avoir repris mes esprits, je me dis que Bad Habit en 1ère chanson, mouais, je sais avec qui j'en avais parlé juste avant, mais ils l'ont déjà fait plein de fois, bof. Pis là le morceau commence à dépoter, et c'est la folie dans la fausse (tiens, je suis bien contente de pas être au milieu moi lol). Et là, je revoie mon jugement : elle déchire en début de concert cette chanson.
Dexter nous permet même de chanter (bah oui quand il le fait pas, c'est frustrant je trouve).
Les songs s'enchainent, Dexter et Noodles papopent, ils ont l'air content d'être là, ça fait plaisir.
Quand Dexter dit qu'il fait chaud ici, Noodles propose qu'on aille tous prendre une douche ensemble après le concert
J'en reviens toujours pas de voir Greg, alors je profite de WDYGAJ (j'aime bien, mais sans plus), pour envoyer rapidos un sms à Marie pour lui dire
L'ambiance est vraiment très très bonne, et les gars sur scène ont l'air d'apprécier.
Dexter nous dit que Greg a été papa il y a quelques jours et ajoute qu'il n'a pas l'air d'aller trop mal, ce qui fait sourire Greg (nan je vous jure! bon, c'était rapide, mais il a sourit).
Noodles et Dexter sont en grande forme. (Pete dsl, je ne l'ai quasi pas vu, Dexter était pile poil devant... et non, ce n'est pas parce que Dexter est gros qu'il me le cachait MDR).
A la fin de Gone Away ( ), l'outro à la batterie a l'air d'étonner greg, et dexter va le voir pour lui expliquer que c'est comme ça qu'ils font maintenant, très certainement.
LE gant apparait sur je ne sais plus quel morceau! Noodles le met au bout de sa gratte, comme à Bercy. Il tombe pendant le morceau. A la fin de la chanson, Noodles le ramasse et le met sur son micro; il en profite alors pour s'amuser avec.... Il finit par le relancer dans la foule. Et là il tombe à 3-4 mètres de moi et je vois le gars qui le récupère. Bon, il est un peu loin pour que j'aille le voir. Seldoon revient quelques minutes plus tard et me demande si j'ai vu son gant. Je lui dit que c'est le gars là juste devant qui l'a. Il lui demande, et le gars lui rend sans pb (j'ai trouvé ça cool quand même).
Il y a aussi l'enchainement HYV/Straring at the sun, qui le fait vraiment.
Un moment, une fille derrière moi dit "ah, ce sera bien s'ils jouaient Americana aussi".. et là Pete demarre Americana
Beheaded est un moment jouissif.
You're gonna go far Kid me fait encore trembler (j'adore!).
Trust in you est jouée pour la première fois en live (et j'espère pas la dernière).
Un premier gars arrive à monter sur scène et se fait plaquer à la Chabal par un vigile. Et plus tard, un autre y arrive aussi, embrasse rapidement Dexter et se jette dans la foule. Dester se marre et dit ensuite qu'il s'est fait embrasser (biser? 'kissed' en gros) par un ado de 14ans

Ils quittent la scène après 1h/1h05.
Cinq minutes après ils reviennent pour 3 titres avec Session pour commencer (nan mais là, c'est trop bon quand même).

Voilà, c'est fini, c'est passé vite... ce fut intense. Certainement mon meilleur concert d'Offspring.

Ensuite et bien, je tente de retrouver tout le monde. Je rends le ticket de consigne à Martin. MaximeG vient discuter avec moi. Je vois Nem' aussi qui cherche Mimile...
On finit +/- par tous se retouver. Pour partir boire un coup, Martin (je crois) insiste pour qu'on fasse le tour par derrière, au cas où. Et on retrouve Mimile et d'autres devant une porte... après un peu d'attente Dexter sort et c'est la ruée. Entre temps, le Zénith se vide, et des fans d'Avril voyant un attroupement, se précipitent. Nan mais je me fais pousser de partout. Elles sont limites hytériques. Autour de moi j'entends "Elle est où? elle est où?, c'est pas elle, ça doit être un de ces guitaristes . N'y tenant plus je leur dit que ce n'est pas avril, que c'est un membre du groupe Offspring, qui étaient en concert au trabendo. Déception dans les rangs LOL (au moins je vais pouvoir respirer).
Direction le MacDo, où on ne peut pas rester avec Nem' malheureusement, car il est déjà tard... Au revoir tout le monde
On rentre chez moi avec Nem' (histoire qu'elle puisse prendre une bonne douche après son épopée au 2e rang ). Dernier train (c'est encore les grèves...), on discute du concert, de musique,...
Petit tour sur le fo' en rentrant tout de même (qui a dit geek?).
Couchée à 1h40, pas bien dormi, j'avais You're Gonna go far kid dans la tête...
Levé 6h30 le lendemain enfin non, le jour même en fait : trop naze, mais trop contente

pour finir : MERCI OFFSPRING, et MERCI TOUT LE MONDE ICI

Papy
Damnit, I Flooded Again
Damnit, I Flooded Again

Nombre de messages : 3226

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [10 juin 2008] Trabendo - Reviews

Message par Papy le Dim 4 Jan - 21:48

Seldoon a écrit:Bon allé, review:

Moi suis arrivé a 20h10 avec ma chérie. On s'est retrouvés dans la fosse ss pb.

Dc bon, petite attente pour moi: j'ai vu un mec devant moi qui aurait pu etre eutanazior, mais en fait nan. Et là, qui me tapotte sur l'épaule? Mangouste! Yoopla! Flashback! On discute (cf: review de mang'), elle me dit de faire signe aux gens à gauche avec mon gant, ils semblent réagir (sans que je comprenne trop pourquoi). Bon, bref. Après une tite demi heure d'attente, ils entrent en scène. Noodz avec des cheveux longs, re-flashback!

Ca commence par Bad Habit. Et ca commence sévère. Etant donné la taille de la fosse, la quasi totalité de celle ci est un mosh. Ma chérie apprécie moyennement (enfin en fait j'ai tenté de lui éviter les cps d'épaules et c'est moi qui lui ai fait mal) et décide d'aller devant (à droite de la scène pr être précis). Moi je pogotouille, sans trop en faire histoire de tenir (d'autant que j'avais pas mangé ). L'ambiance est déchainée, et il fait au moins 150°. Bon, ils enchainent les morceaux efficaces: all i want, COAP, et là, alors que je suis allé devant pr me poser avec ma chérie paske je commencais à fatiguer, BEHEADED! Meeeeeerde! Malgré ma fatigue j'y retourne, ne voulant pas manquer ça. J'hésite une première fois à lancer le gant sur ce morceau. Mais non. BON, après celui là, je retourne me poser devant, commencant vraiment à peiner. D'autant que c'est gone away qui enchaine, dc pas de quoi trop s'agiter. Dex chante gone away sans trop d'erreurs (sisi!). J'ai pas trop grillé l'histoire de l'outro. Ensuite hammerhead, que j'ai écouté que deux fois avant, dc j'en profite pr la découvrir un peu plus, avant de retourner au centre pour un have you ever/staring at the sun de ouf, que je conclus par un lancer de gant admirable aux pieds de Noodz (Il me semble bien que c'était sur ce morceau). Ensuite, ils enchainent sur ce que je pense au départ être smash, mais nan, c'est trust in you. A partir de là, je suis devant, à droite, au niveau de Noodz, à attendre qu'il agisse (c'est un travail d'équipe cette histoire de gant!). Plusieurs morceaux passent, entre deux morceaux je gueule "Noodles, put the glove ON!", et visiblement ça a porté ses fruits: au milieu de pretty fly, ce dernier s'exécute (non sans peine). Le gant tiendra genre une minute avant de retomber. Ensuite, Noodz le met sur un pied de micro, fait un doigt à la salle avec, et le laisse là sur (quel honneur pour le gant!).

Americana commence. Si je ne m'abuse, c'est là que noodz balance le gant dans la fosse. Je profite un peu du morceau, et je pars à la recherche de mon bien. D'abord pas du tout au bon endroit (à gauche de la fosse). Je finis par demander à un mec qui me dit qu'il a été envoyé au fond, vers mangouste. Je vais la voir dans l'espoir qu'elle l'ait récupéré. Elle me dit que c'est le mec juste à coté de moi. Je lui demande, lui disant que c'est le mien, il me le file ss pb Le petit veinard a droit a un calin

Kids aren't all right est passé tellement vite que je m'en rappel même plus!

Le rappel par contre: SESSION!!! J'ai gardé ma dernière once d'énergie pour celui là (on me voit sautiller comme un abruti sur la video de mang' d'ailleurs). S'en suivent can't get my head around you, et enfin Self Esteem, cloturant le meilleur concert des offs que j'ai fais jusque là!

Papy
Damnit, I Flooded Again
Damnit, I Flooded Again

Nombre de messages : 3226

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [10 juin 2008] Trabendo - Reviews

Message par Papy le Dim 4 Jan - 21:52

Et le meilleur pour la fin prieee

Aurélien a écrit:Allez, ce coup-ci, la voila !

A mon tour de vous faire profiter de ces instants magiques que je qualifierai de pur bonheur. Bon, je vous préviens que dans le détail, ça risque de ne pas être rigoureusement dans l'ordre chronologique, mais plutôt dans celui que me dictent mes pensées et mes impressions. Bonne lecture, ça va être long !

On est partis de bonne heure avec mon guitariste direction parc de la Vilette. Je vous passe le trajet en bagnole (merci la maman du gratteux pour ce voyage ) qui a eu en outre le mérite de voir un sms de mon batteur qui m'souhaite tout le bonheur du monde à ce concert.
Vers 13H00, après moult vicissitudes, on retrouve BlueAngel (alias Nadia) au parc de la vilette, juste à côté du trab'. On va au Monop' tout proche se chercher de la graille et on va s'poser au parc jusqu'à côté du trab'. Même pas le temps de déballer les sandwiches que mon portable vibre.
Au bout du tél, MARTIN. LE MARTIN EN PERSONNE. J'en revenais pas. J'allais enfin voir Dieu. Il me dit qu'il est là depuis 11H00 et qu'il a pas envie de rester ad vitam eternam. On fait même pas 100 mètres pour le rejoindre et je le vois. Une bouille toute mimi, un sourire jusqu'aux oreilles. Je défie toute fille de rester deux heures en tête à tête avec lui sans en tomber amoureuse. Donc, re-direction le parc où on fait la ptite collation. Et là, il sort LE tish que je m'empresse de mettre. Martin est devenu un Dieu au fer à repasser, en tout ça, c'est génial. La gueule de la gringo bandito . Mon pseudo dessus . La burn skull , les écussons .

En bref, je commence à ce moment à sortir de toute trame temporelle et je rentre dans le rêve éveillé. Ca fait un peu fan hardcore de base mais putain, qu'est-ce que c'est bon ce rêve . A ce moment, on va patienter pas loin du trab' à discuter de choses et d'autres, à s'marrer devant les fans hardcore qui cuisent sous les tish noirs et l'pare-soleil de la même couleur. Un peu plus tard, un ptit gars basané avec des mignonnes tites lunettes vient s'présenter cash: c'est niou. Un gars super sympa qu'a l'air bien plus mature que ses 15 piges. On commence à discuter, à rigoler. C'est comme si on se connaissait mais en fait non. Punky57 se présente et se casse aussi sec. Bon, tant pis ... On va s'mettre à patienter en haut du trab', à l'ombre, dans un coin pas loin du bosquet ( ). Et puis, un peu plus tard, j'décide d'aller voir en bas s'il y a pas d'autres forumeurs. J'y rencontre Anais et son meilleur ami. Redirection en haut à l'ombre où on apprend que Dark est arrivé au parking. Il gueule sur quelqu'un apparemment, Martin en déduit qu'il est avec sa copine.
Puis coups de fil de zebra, apparemment paumé dans paris. Petite partie bien sympa passée à l'ombre. 1H30 après l'annonce de l'arrivée de Dark, Martin décolle et va nous l'chercher. Petit trip au passage: martin avait un tish pour Dark écrit "Darkounet", j'aurais tant aimé qu'il le mette, so sexy . Dark arrive avec ... un homme. Euh, pour le coup de la copine, c'était raté mais quel trip quand on l'a vu arriver le Omar (personne super sympa par ailleurs )

On redescend dans la file, il fait chaud. Une jeune (et très jolie) jeune fille arrive, avec des longs cheveux blonds et qui fait cash : "heureusement que vous avez vos tishs, c'aurait été galère sinon". Les plus perspicaces auront reconnu Nemesis. Elle est arrviée en ''sortant du boulot''. Il était pourtant tôt. J'lui ai fait la remarque. Ranafout, elle s'est pris deux heures de congé pour le concert. Enorme. Elle met son tish elle aussi sans plus de cérémonie. C'était énorme. La bande commence à se former. Peu après, une autre jeune fille jolie d'environ 21 ans avec un humour à décaper n'importe quoi arrive: Moe. Ca a presque été un cri du coeur que j'ai dû réfréner : MOOOOE. Elle nous présente une de ses copines (qui avait l'air de se demander qu'est-ce que c'était que c'te bande de tarés). On commençait à être bien entourés. . Un type qu'était assis à côté discute avec moi. J'l'avais pas reconnu sur le coup mais il discute plutôt sympa quoi. On commence à s'marrer. C'est à c'moment que j'demande s'il est du fo': il me répond qu'il s'appelle steeve.a pseudo qui ne m'a pas marqué.

( PUTAIN, TAKES ME NOWHERE dans ma chaîne hifi en ce moment, comment c'est bon )

Pas grave, je décide de faire sans et de m'fier à mon ressenti IRL. Et grand bien m'en a pris. C'est pas tout mais il commençait à se faire soif alors, en bon modérateur qui prend soin de ses forumeurs, j'suis allé avec BlueAngel chercher un peu de ravitaillement en boissons : pack de kro' et pack de coca. A en juger par l'accueil chaleureux qui m'en a été fait au retour, l'initiative était payante On commence à boire tranquille, à échanger des mots de-ci de-là. A parler un peu du fo', de choses et d'autres. Et puis, grosse mercedes qui arrive. Vitres teintées. Putain, ça commence. Mon coeur s'emballe. Un enthousiasme dresse mon bas-ventre. Noodles sort. Pete aussi. Le gars qui sert à rien et qui faisait le bassiste de remplacement aussi. Mitraille de photos. C'est énorme. Ca devient flou, trop de choses se passent en peu de temps. Nemesis et Moe vont signer leur carnet. Moi, mon t-shirt. Je décide de revenir pour une photo. Petit allers-retours avec les affaires de nem' pour l'en débarrasser. Puis les moments magiques. Un gars gueule : " Play fuckin' old songs ". Noodles répond rien sur le coup puis remarque le tish de martin. Et là, mot pour mot : " Waow, home made t-shirts. For french fans, we play beheaded and session ". Je me souviens de sa tête quand il a vu le logo.
Là, je m'insère entre un vigile et un fan qui voulait faire signer son calepin et j'alpague Noodles.

" Can I take a picture with you. "
" Yeah, sure. "
" Oh wait, hey Dark, c'mon on ! "
" Who's Dark ? "
" The man there, with the shirt. "
" Hey, DARK, COME ON ! LET HIM GO ! "

Noodles a donc appelé Dark pour qu'il vienne et a demandé à un vigile de lui tailler la route. Enorme. Martin nous rejoint direct aussi. Un truc de fou. Un cercle se fait autour de nous. On est mitraillés de photos. Puis, après la photo, Noodles nous remercie, grand sourire et disparaît dans les loges du trab'. Viennent les hurlements de joie. La photo du t-shirt signé de Nemesis qui est rayonnante à ce moment. Tout comme Moe avec son carnet signé . De retour dans la file, ça discute, les coeurs battent la chamade. On a vu Noodles, on a discuté avec lui, on va avoir droit à Beheaded et Session. C'est énorme.

Dans la file d'attente, c'est le choc, on a l'impression de vivre le concert avant l'heure. C'est l'arrivée peu après de Mangouste. Une fille très gentille, je l'avais jamais vu avant. Elle semblait fatiguée mais super contente, vous auriez vu son sourire . Bref, Martin lui donne le tish, présentations sommaires de faites. A noter que c'est à peu près à ce moment qu'on a perdu zebra et anaïs, ils semblaient avoir des tas de trucs à se dire . Et puis, truc énorme. ENORMISSIME même. L'arrivée de kouyouz. P'tain, j'le voyais super grand alors que non en fait. Mais quelle classe ce mec . Il arrive. J'ai pas pu résister. Devant toute la file d'attente, j'me fous à genoux et . Il éclate de rire : " j'étais sûr que tu ferais ça ". P'tain, on est partis pour passer un super moment. Il dit peu après qu'il va aller grailler. Donc, le voila reparti. j'en tiens plus moi.

Coups de téléphone. Mimile vient de partir de chez lui. Il est toujours sur reims. Je vis avec mes nerfs. Mon dépucelage de The Offspring et de la rencontre forumique. Kouyouz avait raison : la rencontre avec le forum sera orgasmique !

Et puis, quelques instants plus tard, une clameur s'élève des forumeurs. Une clameur jamais entendue auparavant. Ca monte en puissance. Des fans hardcores ne comprennent pas et commencent à escalader les grilles. Un homme descend les escaliers, démarche cool et assurée. Et là, à la sortie, déception des hardcore fans, extase des forumeurs: FARID. Putain, il arrive. Il sert des pinces à tout l'monde. On s'prend dans les bras. C'est énorme: "rencontrer de la chair, des os, du sang " furent ses mots en me voyant. J'ai vu Farid, putain. Les moments passent à une vitesse folle. Et là, des bribes de zik se font entendre. C'est eux ? C'est pas eux ? Putain, si c'est eux C'est même énorme. On entend dans le désordre Lightning Rod, Million Miles Away, Trust in You, Want you Bad, Long Way Home.

Des gens du fo’ passent des coups de téléphone pour se repérer et la phrase culte devient : ‘’ bon, tu vas au Zénith, tu remontes la file des gens tout moches aux cheveux blonds et décolorés et quand t’arrives au bout, tu tournes à droite. » Faut avouer que les baby girls clones d’avril lavigne, c’est quand pas loin du comble du mauvais goût mais au moins, ça nous a permis de tripper pendant de longs moments. J’me rappelle de celle qu’avait décidé que le rose, c’était zoli tout plein et qui faisait un peu genre lampadaire dans la file d’attente pour rentrer dans les chiottes. Oui, car on a repéré que les fans d’avril lavigne vont beaucoup aux toilettes. Peut-être en rapport avec la musique qui facilite le transit intestinal, allez savoir … ‘fin, bref, pour revenir à not’ file d’attente à nous, le type à côté de moi avec sa copine avait l’air sympa mais timide, on a pas échangé beaucoup de mots mais dommage, il était fort au blind test lui-aussi .

Mais surtout, à un moment, la porte s'ouvre et là, le refrain de Beheaded, carrément reconnaissable. Nemesis est la plus rapide au blind test, son cri se fait entendre. Puis, c'est mon hurlement de joie pure. steeve me demande de le refaire pour la photo mais j'ai pas voulu C'était tellement ouf sur le moment. Les gueulements des forumeurs et des autres dans la file . A vivre quoi. On décide de passer des coups de tél. L'premier fut mimile qu'a raccroché tellement il était dégoûté.

On était heureux dans la file. Des instants magiques le pré-concert. Mimile est arrivé quelques temps plus tard en même temps que kouyouz qui revenait de la pause bouffe. Tout l'monde présent, j'demande si quelqu'un a le num' de risin. Mangouste, plus rapide que lucky luke dégaine son portable et me le tends alors que ça appelle. nemesis se rapproche.
Puis, la voix de risin' au bout du fil. L'envie de partager les émotions et puis, on échange quelques mots. Des cris des forumeurs (parmi lesquels celui de mimile: "marie je t'aime". Marie qui n'en revenait pas. On l'adore, elle nous adore tous. Moment de raccrocher avec un serrement au coeur et une pensée pour zem, ju', marie, léof, françois, bub', burning, qq, G£o, Isais et tutti quanti. Mais peu après, ouverture des portes et découverte du trab'. La bande des tishés se sépare à ce moment. La salle se remplit. Et c'est l'attente.

La longue attente.

L'attente interminable en fait et plus que chiante. La chaleur monte et on transpire déjà. On entend des clameurs s'élever à tout moment. Les fans s'époumonent et attendent. Attendent. Attendent. J'en profite pour faire des tours et photographier le matos. Je reviens et on atttend. Le pied de grue. Pendant longtemps .... Longteeeeeeemps. (tu vois, Moe, je l'ai dit ) Moe était juste devant moi avec sa copine. A côté de moi, martin, et dark et derrière, BlueAngel et mon gratteux. Et dans la fosse, Farid, Mimile, Nem'. Ca gueule et ça gueule. Je vois Mangouste pile en face de la scène. Petits sourires, c’est long mais on attend. On sait qu’on va passer un super moment. Ca nous passe 45 minutes de chansons bien lourdes, ponctuées de clameurs, de sifflements, de hurlements, de prières pour que le groupe vienne nous délivrer. Dark me passe sa cam pour filmer.

J'lui dis que j'peux pas et j'la confie à mon gratteux. Et là, permettez-moi de briser un peu ces moments magiques. Mais j'trouve que t'as abusé dans tes remarques, dark. Ok, mon gratteux a pas pu filmer grand chose mais il voudrait que tu comprennes qu'il a essayé et tout fait pour filmer. Et je me joins à lui pour te dire que si t'es pas content, tu te la carres où je pense ta si belle caméra, t'avais qu'à la planquer et filmer toi-même. Parce que bon, mon gratteux mérite un tant soit peu de respect pour avoir essayé.

Bref, l'attente est looongue, interminable... De temps en temps, furtivement, on aperçoit Dexter ou Noodles, et puis ... Et puis ... ET PUIS ... GREG K. Putain, la joie. Et derrière moi, une main s’appesantit sur mon épaule. Je me retourne : Moulou. Le tant attendu Moulou est enfin là . J’en revenais pas. La bête de pogo est présente:D. J’en informe mimile et farid qui se fendent tous les deux d’un très large sourire et font nombre de signes pour inviter le kopin à les rejoindre. Moulou préfère attendre que ça pète. Et Greg K vient sur scène, Noodles aussi, Dex’, Pete. Et … Et… Et c'est le début tant attendu ! ! !


Papy
Damnit, I Flooded Again
Damnit, I Flooded Again

Nombre de messages : 3226

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [10 juin 2008] Trabendo - Reviews

Message par Papy le Dim 4 Jan - 21:58

La suite

Aurélien a écrit:Ca commence par Bad Habit. La foule est au taquet. Des les premières secondes où ça part, des pogos se déclenchent de partout. La moitié des gens qu'étaient derrière moi me passent devant. J'ai eu l'impression d'une rivière qui s'est déchaînée. J'ai été définitivement séparé de Moe à ce moment là. Pas si grave. Bad Habit est énorme. Bien mieux que sur tous les lives que j'ai pu voir. La profondeur du son. Le groupe a l'air en forme. Le surpoids de Dex' ne m'a absolument pas gêné. J'étais subjugué. Sous le charme. Concert parfait qui se profile. Noodles se déchaîne. La foule gueule les paroles. Les french fans montrent qu'il faut pas les prendre pour des cons et Dex' se sent obligé de nous faire honneur en gueulant le "STUPID DUMBSHIT GODDAM MOTHERFUCKEEEEEER. " Un des plus beaux cris que j'ai entendus de lui. C'était énorme. Ca saute sur scène. Les Off' se sentent méga à l'aise sur une petite scène.

Dexter nous demande si ça va et puis ça enchaîne direct sur All I Want. Pareil, énorme. J'avais peur que Dexter soit un peu faiblos mais non. C't'enfoiré s'en tire super bien. C'était énorme. La chanson avait une de ces pêches. Même Greg était bien dynamique. C'est space de dire ça mais il a donné pas mal au concert. Sérieux, ouais, ça m'aurait manqué qu'il soit pas là.

Et puis, j'ai découvert le jeu de Pete Parada. Mais comment c'était bon. C'est un cogneur ce type. Il se donne à fond. Il nous fait bouger, génial. Les puceaux du Trabendo se rendent compte que le son est super bon, que ça arrache des barreaux de chaise par dizaine. C’est énorme, tout est bien balancé et s’entend à merveille sans que ce soit trop fort. Le son est super. Après All I Want, surprise, Pete enchaîne avec Come Out And Play. C’est fou, la chanson rend super. Dexter et Noodles s’éclatent avec leurs guitares. On en oublierait presque le troisième guitariste avec sa SG et son American Telecaster hh qui a l’air d’être là pour faire beau.

Mis à part les boulets derrière moi qui gueulaient « DEEEEEEXTER », « NOOOODLEEEEES », « OFFSPRAINNNNNG ». Tout s’déroule bien. Dexter et Noodles discutent avec le public. C’est énorme. Ca s’annonce dès le début comme le meilleur concert auquel j'ai assisté. « We go back 35 years … »
Et bam, l’orgasme généralisé de tous les fans précoces. BEHEEEEAAAAAADED. Noodles plante l’intro, mais pas grave, on s’en tape. Dexter la chante avec une rage immense. C’est génial. Bien mieux que la version live de 1999. On en revient pas. Avec Martin et Dark, c’est ouf, bras-dessus, bras-dessous, on chante. NIGHT BRINGS BAD DREAMS, BAD DREAMS WITH GUILLOTINES. NIGHT BRINGS BAD DREAMS, BAD DREAMS WITH GUILLOTINES. Avec Martin et Dark, c’était fou. On a hurlé ça comme si nos vies en dépendaient. C’est un truc de malade. A relire ça dans 10 ans, j’vais m’dire qu’à 20 ans, j’faisais vraiment groupie de base mais le bonheur quoi , l’ambiance putain.

Puis, après, c’est Gone Away. C’est bizarre. Ca tranche un peu. Après le déchaînement de Beheaded, on tombe dans cette chanson. Il a fallu du temps pour s’y mettre complètement. Mais qu’est-ce que c’était bon, le son parfait. J’crois que c’est à peu près à ce moment que le gros lourd derrière a commencé à m’faire chier.

C’est l’seul point noir de ce concert, le gros lourd avec son tish rouge. J’lui montre c’que c’est qu’un pogo dans les formes. Il m’prend par les épaules genre « calme-toi gamin ». Bordel, laisse-moi profiter du concert, pine d’huître avariée. Genre, j’vais pas m’laisser emmerder par un porc de ton espèce. Son numéro dure deux ou trois morceaux. Ca commence à faire lourd quand il essaye de dégager BlueAngel et mon guitariste. Là, il était derrière moi et puait l’urine et la bière. Bordel, j’me suis lâché. Ca c’est un peu calmé. Puis, dans cet accalmie, une espèce de brutes au cheveux longs me montre mon logo : « je suis du forum ! » et en signes, me dit qu’il est Off2. Putain, la joie, je descends et j’me mets à sauter avec lui. La joie. Off2 en concert, c’est ouf . Puis, là, viens le moment delirium. Le gros lourd descend dans la fosse à côté d’Off2 . Je souris, me penche et dis distinctement au forumeur : « s’il te fait chier, hésite pas à le dégager violent. » Le mec a entendu. Il a jaugé Off2 et a quitté la fosse d’une manière que je qualifierai de précipitée. Il est revenu peu après derrière moi et m’a filé des coups dans l’arrière du genou, l’enculé. J’lui en ai refilé dans le ventre. Deux. Il me dit à l’oreille de me calmer. Je me retourne, me laisse prendre la tête entre ses pattes et lui dit à l’oreille : « vous d’abord … ». Il me traite de con mais a bloqué devant mon regard et mon sourire en coin. Je me retourne. Re-coups dans l’genou. Là, j’ai pas aimé, dans le plexus. Deux coups. C’est pas ma force qui l’a calmé, ça s’est sûr. Faut voir l’allumette que j’suis mais faut dire qu’après, il a arrêté de m’faire chier. Bon, trèfle de plaisanterie, reprenons le récit.

Gone Away était excellente et j’ai vu rire Dexter a la toute fin quand Pete a « foiré » le passage et a recommencé la chanson. C’était extra, on ne savait plus sur quel pied danser, ils vont repartir ? Non ? Ils arrêtent là ? Il a planté ou il déconne ? Et ça enchaîne : this song’s called Hammerhead. YEAH ! Putain, ça sonne super bien. Hammerhead en live mais c’est immense. Le break à la basse. Les veines qui ressortent des bras de greg’. Sa concentration à ce moment-là, c’est tout simplement magique. On a vécu une super chanson. Noodles se donne, il saute partout et occupe bien sa partie de la scène. Le troisième guitariste se contente de jouer les rythmiques et de marcher en machouillant ostensiblement son chewing-gum. Puis, on reprend sur Have you ever, Staring at the sun .

Mythique. La set list est surprenante sans l’être vraiment mais qu’est-ce qu’on s’défoule dessus. Ca pogote dans la fosse. Je vois moulou qui s’déchaîne et en envoie valser plus d’un. J’le vois gueuler en rythme. J’vois aussi farid. Maintenant, si j’envoie des souvenirs en vrac. Je retiens la joie de Kouyouz que l’on peut voir dans la toph de son slam. La joie d’Arthur. Immense. Martin hurle sa joie et les chansons. On en peut plus au bout de dix minutes. On est complètement en sueur. Les Off’, c’est pareil. Dexter serre les mains des fans qui sont à la barrière (putain, j’aurais pas aimé y être à la barrière, ça avait plutôt l’air d’un système de compression). Il a l’air content.

"Let’s play another new song". Et c’est Trust In You. Les minutes défilent mais j’ai l’impression d’être sur une autre planète. A moins de deux mètres de moi, il y a Dexter et Noodles qui jouent et nous font partager un moment immense. Le son est parfait. Et puis, ils discutent avec le public. « DO YOU LIKE BEER ? » demande Noodles. Le public hurle. Et Dexter se marre d’un air pas convaincu. Noodles reprend en écartant les bras : « I SAID ! HOW DO YOU LIKE BEEEEER ? » Et là, grande clameur. Noodles se marre “cheers” et il se descend un gobelet. J’en reviens pas, c’était énorme. Public conquis en train de se marrer. Merci Noodles. Et les chansons passent et Dexter fait une réflexion dont walla à peu près la traduction : « Je ne sais pas si tu as remarqué, mais dans les grands festoches, on joue à peine 45 minutes et là, on a facilement dépassé l’heure. Et on a pas fini ! Et j’ai pas envie que ce soit fini ! » Et Noodles de reprendre un peu plus tard : « on devrait se poser à Paris pendant une semaine et jouer ici tous les soirs. Et vous retrouver tous les soirs, avec des chansons différentes. » La grande classe.

Il y a eu l’épisode du gant qui m’a bien fait tripper avec Noodles qui lui fait faire les fuck « à la française » et « à l’anglaise». Les Off’ s’amusaient autant que nous. Surtout quand Noodles nous a dit que la présence de Greg était exceptionnelle car celui-ci venait d’avoir son troisième enfant et que la naissance datait de dimanche ! Je vous raconte pas la clameur qui s’est élevée du public et là, pour la première fois, greg a souri. Pas un sourire timide. UN VRAI DE VRAI DE PUTAIN DE GRAND SOURIRE. Puis, il a repris direct sa tête de déterré habituelle. Puis, Noodles s’amusait à dire que les chansons étaient composées par untel, untel ou un autre. Au début, c’était crédible mais au bout d’un petit moment, plus du tout, c’était juste marrant et Dexter qui faisait style genre « arrête tes conneries ». C’est marrant, c’est tous des darons de plus de 42 piges et ils rigolent comme des vrais gamins. Et je doute que ce soit simplement des sourires pour faire bien devant les fans. Ca donnait vraiment envie de se défoncer.

Pour ma part, ça a été trois ou quatre slams. A chaque fois, j’ai été lancé par Off2 que je remercie en passant. Non seulement, il a un effet « dissuasif » sur les gros cons ayant une prétention au pogo, mais en plus, il gère en lancers de fans hystériques. D’ailleurs, à un slam, je rencontre Farid en plein milieu de la fosse. On s’attrape l’épaule, on gueule les paroles, on retombe en rigolant et en profitant à fond du moment. Enorme. Je tente un pogo et j’m’en prends plein la gueule, pour la plus grande hilarité de moulou. Qu’est-ce que j’ai mangé . D’ailleurs, au moment de remonter à côté de martin, j’me rends compte que j’avais plus mon appareil photo au côté. Et là, joie, un fan vient me le refiler , merci à lui. D’ailleurs, petite anecdote marrante, mon slam sur Can’t get My Head Around You n’est pas passé inaperçu. J’me suis littéralement fait propulser sur au moins deux mètres. J’ai tenté de me rattraper sur mes jambes mais elles se sont comme dérobées sous moi et j’me suis bien pété la gueule. A la sortie du show, nem ‘ est venue me voir explosée de rire, bonjour la solidarité . D’ailleurs, j’ai remarqué que mangouste AUSSI se marrait. Bref … C’était drôle.

Pour le retour aux chansons, pour moi, il n’y en a pas eu une en dessous de la moyenne. Ca gueulait dans la fosse, ça gueulait sur scène. On aurait dit que les deux se répondaient dans un match qu’il ne fallait pas perdre. Une véritable communion entre les artistes et le public de la fosse. J’me rappelle en particulier Americana où je gueulais avec Martin mais la sensation était énorme quoi … Du jamais vécu pour moi. Un rêve éveillé. J’étais là, avec les admin du Forum et mes potes, en train de hurler à deux mètres de mon groupe favori des chansons que j’écoute depuis looongtemps. C’était magique, tout simplement.

The Offspring jouent You’re Gonna Go Far Kid et la chanson a un effet magique en live. On ressent beaucoup plus le côté complètement décalé de la song, elle a un air complètement barré, c’est énorme. J’étais un des seuls à la connaître et j’ai gueulé le refrain avec Dex’. Il m’a capté et m’a souri. Moi content ! J’ai chanté là-dessus et franchement, LE coup de cœur en live pour cette chanson. Ca rend beaucoup, beaucoup, mieux que sur le site. On a vraiment l’image d’un truc décalé et la batterie de Pete et le toucher de greg en live y sont pour beaucoup.

Puis vient le Why Don’t You Get A Job. J’ai pas été des masses des masses emballé mais j’ai quand même passé un super moment. On s’amuse gentillet sur cette chanson mais après la claque de You’re gonna go far, kid. C’est presque un instant de repos. Au final, très plaisant d’ailleurs mais quand même. Puis, LE tube par excellence, Pretty Fly ! Y a juste manqué l’apparition du gars sur le clip mais c’était énorme, on est déjà bien avancé dans le concert mais on a toujours l’impression d’être hors du temps. Le seul truc qui indique qu’on a progressé, c’est le fait que les cheveux de Noodles lui collent à la figure. Car question endurance, les espèces de papys nous ont montré qu’ils en avaient sous la pédale. J’ai rarement vu un Pretty Fly exécuté avec autant d’entrain. Je vous le dis, même Greg K. m’a paru bien dynamique.

Puis, c’est What Happened To You, complètement barrée c’te song, j’ai adoré. Dexter a réussi la petite descente de notes. Tranquille. Un petit truc un peu calme pour récupérer du Pretty Fly. Franchement un bon moment et là encore, les fans français se sont distingués par leur maîtrise des paroles. Quand on pense que les français maîtrisent super mal à l’oral les langues étrangères, notamment l’anglais, ben ça surprend de les voir chanter. Bon ok, y a des exceptions, par exemple, le gars qui portait un drapeau de The Offspring et qui gueulait « DEXTEEEEEEEEER », « NOOOOODLEEEEEES », « OFFSPRAAAIIIIIIINGUEEEEE ». Oui, c’est bien gamin, après 20 ans de carrière, je crois qu’ils connaissent leurs noms de scène Enfin bref, ça reste du domaine de l’exceptionnel ce genre de comportement. En bref, ça chante, ça danse, ça dépote bien. Un concert comme je les aime.

Vient ensuite Americana qui débute sans Dexter sur scène, entre Noodles, Pete et Greg. Enorme. Le début était génialissime. Dexter revient avec le verre de bière à la main et s’en enfile une bonne lampée en hochant de la tête au rythme de la zik. La classe ! Et puis, la chanson débute et vous la connaissez comme moi, c’est une spirale énorme. On en ressort vidé mais qu’est-ce que c’est bon. Et après ça, vint pour moi le moment de la délivrance. Quasi l’extase pour prendre un terme finalement pas si métaphorique que ça.

Quand est arrivée l’intro de The Kids Aren’t Alright, je suis vraiment rentré dans un état plus que second. J’avais l’impression d’être aux anges. JAMAIS sur un live, de quelque qualité qu’il soit, JAMAIS, je n’ai ressenti ces instants de pur bonheur quand Noodles a commencé à faire l’intro. Y a pas eu un coup de mediator de travers. C’était parfait, à l’image de la chanson. Vraiment parfaite. Mis à part les boulets qui font des chœurs où il y en a pas (juste la première fois en fait, ils comprennent assez vite ), c’était woaw, génial quoi. Pour moi, franchement, chanson ultime. Et j’ai pas pu m’empêcher de slammer sur la chanson. Chute assez dure du slam mais comment j’étais heureux punaise. Le solo a été réalisé de main de maître par Noodles. Franchement, merci les Off’ pour ce cadeau car cette chanson signifie beaucoup pour moi .

Papy
Damnit, I Flooded Again
Damnit, I Flooded Again

Nombre de messages : 3226

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [10 juin 2008] Trabendo - Reviews

Message par Papy le Dim 4 Jan - 21:59

Et la fin content

Aurélien a écrit:Et puis, ce sont les FUCK FUCK FUCK FUUUUUCK de Session. Je ne tenais plus debout. Martin non plus. Dark à peine. Mais on a hurlé ça de toutes nos trips et la chanson démarre à bloc. C’était magique, mythique. Entendre ce son crade à souhait, voir les pogos de ouf. Franchement, quel bonheur quoi. Et quand Dexter a achevé la chanson, on sentait qu’il flippait un petit peu, qu’il se demandait si ça avait plu ou pas. Je crois que la réaction du public l’a bien bien rassuré. Franchement, la classe d’avoir osé rejouer ça à la fin. Puis Can’t Get My Head Around You et enfin le LA LA LALALAA LA LA LALALA. Allez, Self Esteem, j’ai dépassé le stade de l’épuisement, Martin aussi ne faisait pas le fier. Derrière moi, BlueAngel était complètement vidée et des yeux de mon guitariste s’échappaient des petites étoiles. La chanson mythique par excellence. Simplissime mais diaboliquement efficace. Putain, encore quatre minutes de bonheur et c’était énorme quoi.

The Offspring se cassent presque comme des voleurs mais on a l’impression que Noodles en voulait encore. De la manière dont il s’est séparé de sa gratte, on aurait cru déceler des regrets. Dexter n’a pas osé regarder le public en face et Greg était déjà parti, tête basse. Une sortie d’un concert comme celui-ci aurait dû se faire avec panache mais bon … Faut pas trop en demander. On était plutôt dans l’ambiance : « faites que ça ne se termine jamais. » C’était woaw, génialissime. A la sortie, je n’y croyais. On était bercé sur le son d’un hit that remixé qui nous a tous fait sourire. Je retire du concert les images des membres des Off’ qui souriaient tout le temps, l’air vraiment, vraiment contents d’être là et de partager ces quelques instants avec nous. Merci à Nemesis pour m’avoir dit que je n’avais pas rêvé et qu’elle pensait ça, elle aussi. Au moins, je suis quasi-sûr de pas avoir halluciné.

On sort du Trab’. Mon tish est trempé de sueur, dont plus de la moitié ne m’appartient pas. J’suis sûr qu’en l’essorant, de l’eau en serait tombée. Je sors, premières impressions avec les forumeurs. Les sourires valent mieux que les longs discours. Nem’ est littéralement trempée mais heureuse. Mangouste est dans un état quaternaire, Moulou est super content mais doit s’arracher vite, on se quitte avec un serrement au cœur, Farid ... Pfff, Farid quoi ! Heureux comme tout le mec. Moe semble dans son élément et dit elle-même qu’elle a perdu 5 litres de sueur tellement elle s’est défoulée. Sa copine suicidaire (pour cause, elle s’est ramenée en chaussures ouvertes … imaginez le carnage lors d’un pogo …) aussi semble contente. Niou est aux anges, mon guitariste est muet tellement il est heureux, Martin a dépassé le stade du simple bonheur, faudrait penser à inventer un mot pour décrire le sentiment qu’il avait vécu. Franchement, les premières secondes de la fin du concert, où on n’a pas encore réalisé que c’est définitivement fini, sont magiques. Tous sont là avec de grands sourires et le sentiment d’avoir participé à quelque chose d’immense, d’exceptionnel.

Là, on fonce derrière le trab’ (merci martin ) pour assister à la sortie des membres du groupe. On attend. Niou s’en va, pressé par les impératifs parentaux. See ya dude, c’était un plaisir. On rencontre des gens sympas dont un bonhomme qui bosse dans l’événementiel et est DJ à ses heures, réellement gentil et au contact facile. Il nous a promis de nous donner les 150 photos and more qu’il a prises du concert. Franchement sympa le mec (et pas seulement parce qu’il nous a félicités de l’initiative des tishs, Martin ). J’me rends compte que la batterie de mon appareil est à plat et là, le vigile nous demande gentiment de dégager. Sortie de Dexter, fatigué semble–t-il, mais content. Il signe sans broncher les autographes et a eu un mot gentil pour mon « home made t-shirt ». C’était cool. J’ai pas voulu le saouler avec des photos mais je retire de lui l’image d’un mec content et j’crois qu’il était un peu déçu quand l’vigile lui a dit que c’était fini et qu’il devait partir.

Et alors, maintenant, place au gros gros délirium. On décide de remonter manger un morceau et BOIRE. Et là se déroule la scène du kouyouz suppliant. Scène assez intéressante puisque la position est contagieuse. Deux mouvements plus tard, il est rejoint par nem’ et moi et commence la prière de remerciement à The Offspring pour ces moments magiques. J’avais mal partout mais pas grave. On finit (après moult délires) à rejoindre tant bien que mal le macdo et on commande de quoi passer un bout de soirée. Tous assis à une table, on parle de tout et de rien, du concert, des forumeurs, de ce qu’on va faire. On essaye de convaincre des gens de venir jouer les SDF mais apparemment, pas mal ne sont pas fans du concept. Nem’ et Mangouste nous quittent. Petit serrement au cœur. Je commence à prendre conscience que la soirée est passée super vite. S’ensuit le délire avec l’histoire du viol de martin par le black dans les chiottes, délire reconnu par grace musso qu’il convient de saluer au passage. Puis Farid s’en va. J’suis content de l’avoir vu en chair et en sang lui. Apparemment c’était réciproque et franchement, on s’est promis de remettre ça.

Après, avec les autres, on est partis faire la digestion dans le parc du trab’ … Au grand dam de dark qui n’avait d’yeux que pour un bar. J’dois avouer que j’étais également pressé d’accomplir ce rite de passage du trinquage de rhum avec Dark. Donc, on est allés se poser et discuter du concert. Fouaaah, rien à dire, c’était énorme. Toujours les t-shirts sur le dos, on avait envie de prolonger la soirée au maximum. Steeve.a était avec nous et franchement, je l’ai découvert ce mec, c’était franchement sympa. Il s’est intégré très vite, comme Omar, on aurait dit des vieux forumeurs.

Donc, on est retournés dans un bar qui fermait pas trop trop tôt (genre 2H00 du matin et il était dans les 00H30 – 01H00). On va commander. Grosse frayeur : le mec veut nous carrer le rhum à 7€50 le verre ! P’tain, l’délire O _ O. Heureusement, Dark a négocié et l’gars nous ramène trois ti-punch (moi, dark et kouzou), un jus d’orange (martin), une bière (steeve.a) et trois verres d’eau (BlueAngel, mon gratteux et Omar) et nous annonce qu’il nous fait les rhums à 5€. Et là, le passage, Kouzou vide son rhum en deux temps (et pourtant, le mec l’avait chargé le rhum …). Enfin, je trinque avec Dark (cf photo prise par martin) et je deviens donc un forhumeur (désolé, c’était trop facile …). En bref, on finit tranquilou au bar en discutant et en délirant. Putain, c’était bon … On s’est demandés si j’me rappelle bien ce qu’aurait pu être cette nuit avec Ju’ et Soss’ à notre table. On a parlé du concert, on a parlé de tout et on était vraiment flingués.

Direction le parking souterrain où Dark nous a bercés à coups de rhum, où on a vu que Martin avait une supra-classe avec sa Hyundai, où on a vu que kouzou avait des problèmes de digestion avec sa boisson. Bref, on est restés posés là un bon ptit moment et vint bien sûr le moment tant redouté où il a fallu nous séparer. Je serai incapable de vous dire l’heure mais j’me rappellerai toujours de mon étreinte avec Martin. Franchement, ce gars est adorable et ça m’a fait mal de m’dire que ça y est… C’est fini … Quoiqu’il m’avait dit quelques heures plus tôt que, vu comment c’était déroulée la rencontre et le concert, il y aurait ptêt moyen qu’il se motive pour les Eurock’. Donc walla, même étreinte pour Dark, le « fantôme » comme je l’ai si souvent surnommé pendant la journée où j’me suis occupé des présentations. Sacré Dark … Tu vas m’manquer, vieux ! Puis Omar. J’l’ai vu vite fait mais c’était un plaisir.

Et donc, nous voila rendus avec Arthur, BlueAngel, mon guitariste et … Steeve.a qui, en vrai punk, a décidé de passer nuit blanche avec nous ! Donc, direction gare de l’est où on espère sans trop rêver avoir une place dans un coin abrité. La marche fut longue. Très longue. Kouzou marchait vraiment au radar, c’était énorme. On avait l’impression qu’il risquait de tomber à chaque pas. Steeve.a lui, avait adopté un style plus … robotique. Il marchait, on avait l’impression qu’il fatiguait pas, il marchait. Un pas devant l’autre. Inlassable. On aurait fait tout Paris ¨que ça l’aurait pas gêné, c’te ouf. Bref, on marche, on marche, on marche et on finit par arriver : gare fermée.
Bon, pas grave, j’leur avais parlé d’un café ouvert 24/24, on s’y dirige, c’est pas compliqué de repérer le seul café d’ouvert à cette heure avancée. Au vu des prix, on décide de … hum … comment dire … passer le temps. C’est-à-dire que, pour moi, le prix de l’eau plate (4€50) ne pouvait se justifier que par le fait que l’eau pouvait provenir des sources les plus pures du monde ou que le barman la servait dans un verre en argent. Apparemment non. Donc, on est allés se vautrer dans les escaliers se reposer un peu.
On s’pose donc dans les escaliers et en une demi-heure de repos, on a bien dû avoir 5 propositions de nous refiler de quoi nous défoncer pour le reste de la journée à venir. Y en a même un que j’avais repéré avec une rose blanche à la main partir. Attendre à un coin dix minutes en consultant sa montre d’un air impatient et revenir vers nous. Arrivé à notre hauteur, il m’a confié la rose en me disant de l’offrir à ma copine. Euh, ouais, bon … en admettant que Nadia pût être ma copine, elle aurait quand même super mal pris la blague que j’lui offre une rose à-demi fânée et quand même assez moche. En bref, après une demi-heure de repos où kouzou nous a prouvé qu’il pouvait s’endormir dans n’importe quelle position, on va au café et on fait l’incommensurable erreur de commander 3 cafés à 3€70 l’unité.

Putain … J’ai jamais bu un café aussi dégueulasse de toute ma vie, j’ai détesté. Ca nous a tenus éveillés pendant un petit moment mais quand même, c’te honte quoi . Déjà que le bar en lui-même était miteux mais alors ce café. On appelle ça du vol caractérisé, c’est dingue quoi ... Puis, le gars nous éjecte dehors, prétextant une fermeture inexistante si on en croit l’enseigne de son bar et on s’retrouve donc à nouveau à la rue. On est des punks quoi ! 5H00 à la pendule, on peut enfin aller en gare.

Direction donc les bornes automatiques pour voir les trains de kouzou. Puis, on remonte vers la gare du nord pour y accompagner le-dit trublion et là, c’est moi qui m’fait remarquer par ma capacité à développer un sommeil paranormal. Je dors assis et ma tête tombe sur le devant. Je la redresse illico sans même me réveiller et je répète le mouvement plusieurs fois de suite. Et en fait, on a remarqué avec mon gratteux que le mouvement, en accéléré, se rapprochait de celui d’un headbang ; conclusion : j’étais encore en train de vivre le concert. Vers 5H30, appel de Martin qui m’dit qu’il est bien rentré chez lui et qu’il a fait la route d’une traite.
Une ptite nostalgie me prend : dire qu’il y a quelques heures à peine, il était à côté de moi en train de chanter avec moi les paroles de Self Esteem … Puis, on comate jusqu’aux départs de Kouyouz et de Steeve.a, parti prendre son train à gare Montparnasse. On se félicite de la soirée, bien longue, qui nous a permis de bien profiter. L’état d’épuisement associé au manque de sommeil nous plonge encore dans un univers entre rêve et réalité. On est encore sous le charme du concert, comme si c’était un rêve dont on ne voulait pas, dont on ne pouvait pas même se réveiller.

Puis, j’ai passé la matinée sur Paris avec BlueAngel et mon guitariste. On a laissé filer le temps devant le film des Insoumis et enfin, à 12H57, départ de notre TGV pour reims. Des souvenirs pleins la tête et pleins le cœur, des souvenirs de rires, de chansons, d’un concert mythique et de forumeurs franchement dignes d’être connus. Dans le train, j’en ai presque voulu à mon gratteux de ne pas avoir su s’ouvrir plus pour profiter avec nous mais bon … On a quand même passé un super moment, j’le voyais dans ses yeux. Et au final, à Reims, il m’a fallu trois jours pour réellement retrouver une vie « terrestre ».

J’ai conscience que la review est bien longue mais j’ai voulu faire partager un maximum de choses. Ma conclusion sera la suivante : le concert était mythique … Tout comme la rencontre forumique, alors les gens : TIREZ-VOUS LES DOIGTS DU CUL ET RAMENEZ-VOUS AUX EUROCKS BORDEL !

Walla walla !

Papy
Damnit, I Flooded Again
Damnit, I Flooded Again

Nombre de messages : 3226

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [10 juin 2008] Trabendo - Reviews

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 14:29


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum